Ail!

Semence d'ail Artichoke

Il n’y a pas que les carottes qui occupent mon esprit ces jours-ci, il y a aussi l’ail! Comme je l’expliquais dans mon dernier billet, je vais vendre une partie de ma production de la saison 2012 sur le réseau Baie des saveurs l’hiver prochain.  L’ail est très certainement un des légumes d’hiver les plus populaires.  Alors, évidemment, j’espère pouvoir approvisionner en ail les clients de Baie des saveurs l’hiver prochain.

La culture de l’ail me fascine.  L’automne dernier, j’ai semé environ 150 bulbes d’ail, et une grande quantité de bulbilles.  Une partie provenait des bulbilles d’ail Rocambole que j’avais démarré en cellules au printemps 2011.  J’ai aussi semé une quantité assez considérable de bulbes et de bulbilles d’ail Porcelaine que j’ai acheté de Dan Brisebois, de la Ferme Coopérative Tourne-Sol, et de quelques autres variétés que j’ai acheté chez Boundary Garlic en Colombie-Britannique. L’automne dernier, le plan était de resemer toute ma récolte de l’été 2012, afin de grossir ma production.  C’est que je suis en mode expansion: j’espère, éventuellement, faire entre un demi-acre et un acre d’ail (si vous préférez, quelques dizaines de milliers de bulbes par année).

Mais les plans changent! Puisque j’ai décidé d’approvisionner Baie des saveurs en ail l’hiver prochain, j’ai aussi décidé d’augmenter ma production cette année, afin d’en avoir plus à vendre tout en resemant un bonne partie de ma production.  Le problème, évidemment, est que l’ail doit être plantée à l’automne pour une récolte l’été suivant.  Si je veux en avoir à vendre en plus grande quantité l’hiver prochain, je n’ai pas le choix: je vais devoir faire un semis de printemps.  Les semis de printemps d’ail demande habituellement une longue saison de croissance et ne réussissent pas toujours à notre latitude.  Mais je prend une chance quand même.

J’ai donc commandé de la semence d’ail à col mou chez Eureka Garlic à l’île-du-Prince-Edouard.  Al Picketts est un passionné qui cultive une centaine de variétés d’ail dans un climat très similaire au mien.  Ce que l’on voit sur la photo, c’est tout ce qui lui restait d’ail Artichoke, un type d’ail à col mou qui aurait peut-être des chances de réussir à partir d’un semis de printemps.  C’est le même type d’ail que celui qu’on achète dans les épicerie en provenance de Chine et d’Argentine, et avec lequel on peut faire des tresses.  Si la saison est favorable, j’aurais de l’ail à vendre l’hiver prochain.  On le saura au début du mois d’août!

 

Publicités

3 commentaires on “Ail!”

  1. […] semis d’ail à col mou, qui serait déjà prêts à transplanter.  Il semble que je les ai démarrés beaucoup, beaucoup […]

  2. Valerie dit :

    Nous sommes allés visiter Al à la ferme Eureka Garlic à l’Ile du prince Edouard cet été! c’est une ferme super chouette avec un bonhomme super passionné! si vous passez par là, faut vraiment (VRAIMENT!) aller le visiter! sa production de 2012 comprend 89 varietes et 42000 plants.

    • C’est drôle que tu dise ça Valérie, parce que j’ai justement acheter de la semence de Al ce printemps! En effet, j’ai semé 300 bulbes d’ail à col mou avec sa semence. C’est effectivement un type très sympathique, et la qualité de sa semence était excellente. Je le recommende fortement comme fournisseur.

      Ça fait parti de nos plan de faire le tour de l’Île-du-Prince-Édouard avec la famille éventuellement. C’est sûr qu’on va aller visiter sa ferme!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s