La chrysomèle rayée du concombre arrive dans la Baie des Chaleurs

La chrysomèle rayée du concombre

Cet été, je vous invite à vous préparer pour et à surveiller l’arrivée d’un nouvel insecte ravageur dans la Baie des Chaleurs: la chrysomèle rayée du concombre.  C’est un ravageur des cucurbitacae (concombre, melon, courge et courgette) qui a le potentiel de faire beaucoup de dommage.  Comme le doryphore (« bibitte à patate »), c’est un insecte très mobile, qui se reproduit rapidement, qui a peu de prédateur, et dont la population a donc le potentiel de croître rapidement.  On l’as rapporté à Nouvelle en 2011, et à Caplan en 2012.

Ma collègue Carole Chartier, dont le jardin est à peine à quelques kilomètre de chez moi, a subi une infestation sévère la saison dernière.  Jusqu’à date, j’ai été épargné sur ma ferme, mais ça pourrait changer rapidement.  Considérant que j’augmente significativement ma culture de concombre et de courge d’hiver cette année, je suis inquiet.  La chrysomèle transporte avec elle la flétrissure bactérienne, qui peut décimer une culture de cucurbit en quelques jours seulement.  Avec un peu de chance, je serais épargné une autre saison!

J’invite donc tout les jardiniers et maraîchers de la Baie à apprendre à l’identifier, et à communiquer sa présence chez vous à vos collègues de la région afin que l’on puisse suivre sa progression.

Un excellente ressource en français: http://eap.mcgill.ca/agrobio/ab320-07.htm

Publicités

Blogues

Depuis que je m’intéresse au maraîchage biologique, j’ai un petit plaisir coupable.  J’aime lire les blogues de ferme.  Il y a quelque chose de particulièrement … apaisant? réconfortant? à lire les tribulations, les joies et les misères de mes collègues.  Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous deux blogues (en anglais, malheureusement) que je trouve particulièrement inspirant.

Celui que je considère comme mon mentor virtuel est Mike de Tiny Farm.  Il néglige beaucoup son blogue depuis 2-3 ans, alors je vous conseil de lire les archives de la période 2006-2009, où il était vraiment à son top en terme de publication.  Il y a quelque chose dans ses photos, la candeurs avec laquelle il décrit les imperfections de son aventure agricole, et son attitude toujours positive qui me réconforte.  À chaque fois que j’ai les blues, je vais faire un petit tour sur son blog et je lis quelques articles.  C’est drôle, ça m’apaise.  Je vous le recommende fortement.

Un autre blogue que j’aime beaucoup est celui de Oakhill Organics.  C’est une ferme très diversifiée en Orégon, qui fait maintenant un « whole diet CSA », c’est à dire qu’ils fournissent, en plus des légumes, des grains, des fruits, de la viande, des oeufs et des produits laitiers.  C’est assez particulier, et il est très intéressant de suivre ce qu’ils font.  Katie, la co-propriétaire, a une plume particulièrement habile, et ses billets sont toujours bien écrits, bien sentis.

Il y a des tonnes d’autres blogues de ferme sur le web, certains très bons aussi, la plupart négligés (l’agriculture ne laisse pas beaucoup de place à l’écriture!), mais c’est les deux auquels je reviens toujours.